L’ouïe

Le champagne Alain Edouard, après la légère explosion due à son ouverture,
vous laissera entendre au moment du versement, un tendre crépitement.

L’effervescence est tel un murmure, un frisson…

La vue

Admirez la transparence, la légèreté, la fluidité et la couleur du vin dans le verre. Les bulles sont en colonne et véritables. Laissez vos yeux suivre leurs incessantes ascensions et évaluer leur finesse.

L’odorat

Une fois ouvert, le Champagne Alain Edouard livrera au « premier nez » des impressions olfactives inédites. De longs instants plus tard, le « deuxième nez » vous laissera apprécier ses arômes plus profonds, complexes, précis, au travers desquels vous pourrez reconnaître son cépage ou sa maturité.

Le goût

Avec le Champagne Alain Edouard, votre langue et votre palais sont finement sollicités. L’arrivée en bouche est le moment fort de sa dégustation. Prenez le temps d’y faire attention.

Et le toucher

Le toucher est le sens qui va être le plus sensible à la température du Champagne dès la fraîcheur du verre dans votre main. La légère condensation qui s’y forme vous appelle à sa dégustation.